Assurance habitation : les garanties indispensables

Assurance habitation

Publié le : 26 octobre 20238 mins de lecture

Pour couvrir votre logement contre divers sinistres, il y a l’assurance habitation. Elle est obligatoire pour les locataires. Pour les propriétaires occupants, elle reste facultative, mais vivement recommandée. Certains points du contrat d’assurance habitation peuvent être différents selon votre profil : copropriétaire, locataire, propriétaire, etc. Mais que couvre la multirisque habitation ? Et à quoi sert ce type de couverture ?

À quoi sert une assurance habitation ?

Il est important d’avoir une bonne couverture d’assurance afin de faire face à des catastrophes naturelles, dégâts des eaux ou incendies qui peuvent affecter vos biens mobiliers ainsi que votre habitation. De ce fait, la souscription à une assurance maison ou appartement est primordiale afin d’être couvert pour ces différents risques. En effet, l’assurance habitation vous permettra d’être remboursée des frais liés aux biens mobiliers perdus ou endommagés ainsi qu’aux réparations immobilières suite à d’importants dommages touchant votre résidence. Par ailleurs, elle peut aussi assumer les dépenses liées aux préjudices accidentels matériels et corporels occasionnés aux tiers et couvrir votre responsabilité d’occupant dans le cas d’un sinistre affectant un logement voisin tels qu’un dégât des eaux. Ainsi, l’objectif d’une assurance habitation est l’indemnisation des assurés victimes d’un sinistre qui serait apparu dans un contexte d’occupation d’une maison ou appartement. Cette indemnisation est apportée à hauteur du préjudice subi à travers le versement d’une somme d’argent au titulaire du contrat d’assurance par l’assureur. Tout ou une partie des dommages se manifestant dans votre habitation peut être prise en charge par l’assurance multirisque. Trouvez plus d’informations sur www.lolivier.fr

Quels sont les risques couverts par l’assurance habitation ?

Le contrat d’assurance que vous avez signé défini la liste des risques pris en charge par l’assurance appartement et maison. Les garanties de base comprennent la garantie de responsabilité civile et les dommages causés aux biens. Tout d’abord, les dommages causés à des tiers sont inscrits dans la garantie responsabilité civile. Ils peuvent être causés par des personnes travaillant ou habitant dans votre logement, vos animaux de compagnie, un membre de votre famille ou par vous-même. De plus, cette garantie offre une couverture de sinistre apparu dans votre domicile et qui se serait répandu. Ensuite, les dommages causés aux biens concernent la protection proprement dit de votre logement. Le niveau de garantie d’une assurance responsabilité civile reste faible puisqu’elle ne prenne en charge que les biens des tiers et non vos biens personnels. De ce fait, il est important d’ajouter la garantie d’assurance de dommages causés aux biens. Ainsi, parmi les principaux risques garantis par l’assurance habitation, il y a les cambriolages. Si cet évènement vient à survenir, le contrat d’assurance permet de couvrir les biens volés ou bien détruits et abîmés durant l’effraction. Puis, l’assurance couvre les risques de dégâts des eaux. La garantie concerne notamment les préjudices causés par l’action de l’eau à des biens immobiliers et mobiliers comme des infiltrations, débordements, ruptures de canalisation, fuites, etc. À part cela, il y a les risques d’incendies et d’explosions qui prennent en charge les dégâts causés par la fumée, la foudre, une explosion, un feu ou occasionnés par l’intervention des premiers secours ou des pompiers. Enfin, la garantie catastrophe naturelle est également importante dans un contrat d’assurance maison ou appartement. Elle implique les préjudices occasionnés par un glissement de terrain, un tremblement de terre, une avalanche, une sécheresse, une coulée de boue, une inondation, etc.

Comment choisir le niveau de protection ?

Plusieurs offres de protection peuvent être proposées par les différents assureurs pour une assurance habitation. Vous devez donc tenir compte de quelques types de garantie afin de choisir l’offre idéale. Dans tous les cas, il est important de déterminer quels sont vos besoins avant de se positionner sur une proposition. Premièrement, les compagnies d’assurance peuvent vous proposer une protection complète. Il s’agit de la proposition offrant le niveau de protection le plus complet en termes de garantie. Dans ce cas, vos biens et votre propriété seront couverts intégralement, à l’exception de quelques exclusions qui doivent figurer dans le contrat d’assurance. Ensuite, pour votre assurance habitation, vous pouvez aussi choisir le niveau intermédiaire avec la protection générale. Elle propose une garantie plus large sur les biens les plus importants tels que la protection de base sur certains biens mobiliers selon les conditions du contrat et le bâtiment lui-même. Puis, il y a la protection de base. Elle offre le niveau de protection le plus simple et couvre certains éléments de base. Si vous disposez d’un camp saisonnier ou d’un chalet par exemple, ce type de protection vous conviendra surement. Par ailleurs, il s’agit de l’option la moins chère. Cependant, le risque financier est beaucoup plus élevé pour un niveau de protection minimum. Ainsi, vous pouvez contacter plusieurs organismes assureurs afin de souscrire votre assurance habitation : un établissement bancaire, un courtier, un agent général d’assurance ou une société d’assurance. Faites une comparaison des offres de plusieurs assureurs pour pouvoir choisir la meilleure. En effet, chaque établissement est libre de fixer les tarifs à appliquer. Vous pouvez aussi utiliser un comparateur en ligne qui vous donnera une liste de compagnies d’assurance adéquates en fonction de votre profil et de vos besoins.

Comment être indemnisé par son assurance habitation ?

Au moment du sinistre, l’indemnisation que l’assureur doit à l’assuré ne doit pas excéder le montant de la valeur de la chose assurée selon le code des assurances. En général, une franchise est stipulée dans le contrat d’assurance habitation qui équivaut à la valeur des préjudices attribuée à la charge de l’assuré. Deux éléments peuvent notamment être pris en compte pour le remboursement par les sociétés d’assurance. L’assureur peut prendre en compte la valeur d’usage, c’est-à-dire considérer la dépréciation des biens et leur usure normale. Mais il peut également considérer la valeur à neuf et vous indemniser sur le prix d’achat. Dans ce cas, la présentation d’une facture constituera une preuve. D’autre part, en cas de sinistre, vous devez le déclarer rapidement à votre assureur. Pour cela, vous devez accompagner votre déclaration de tous les documents de preuve pour l’indemnisation comme des factures des biens, un dépôt de plainte, des témoignages et des photos ainsi qu’une estimation des montants des préjudices. Enfin, un avocat en droit des assurances pourra vous accompagner pour lancer une procédure judiciaire en cas de refus d’indemnisation ou de litige avec votre assureur.

Plan du site